Photo : © Christophe Brochard

Atlas dynamique des Odonates de France

Aeshna isoceles (O. F. Müller, 1767)

Rédacteur :
Bertrand PINEY pour le groupe Opie-Odonates


Dernière mise à jour le 09-08-2022 à 14h16
Fiche espèce Les Aeshnidae
Aeshna isoceles (O. F. Müller, 1767)
l’Aeschne isocèle

Ordre Anisoptères
Famille Aeshnidae
Genre Aeshna
Espèce Aeshna isoceles
Espèce établie en France.

Référence à citer :
Piney, B. (25 mars 2022). Aeshna isoceles (O. F. Müller, 1767), Atlas dynamique des Odonates de france, Office pour les insectes et leur environnement, https://atlas-odonates.insectes.org/odonates-de-france/aeshna-isoceles
Statuts Source : Taxref 16.0 (06/12/2022)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Auvergne 2017 En danger (EN)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Bretagne Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Corse Toute la région
Hauts-de-France 3 départements sur 5
Nouvelle-Aquitaine 4 départements sur 12
Occitanie Toute la région
Pays de la Loire Toute la région
Île-de-France Toute la région
J. David - Bretagne Vivante
B. Piney
J. LAIGNEL
J. Piolain LPR Corse - MNHN, CdC, OFB
S. Wroza
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

L'espèce est assez bien répartie au niveau national à l'exception de la Normandie, du nord de la Bretagne, du sud-ouest et des massifs montagneux. On notera une plus forte densité sur la moitié est du pays, plus proche du coeur de population européen.

Aeshna isoceles

l’ Aeschne isocèle

La distribution mondiale de l'Aeschne isocèle s’étend de l’ouest de l’Europe (France et sud-est de l’Angleterre) à l’Oural et au nord de l’Iran avec quelques observations localisées dans la péninsule ibérique et au Maghreb. Elle est assez largement distribuée en France, avec une dominance pour la partie est du pays, mais reste partout irrégulièrement abondante. Les eaux stagnantes, bien ensoleillées, avec des sédiments vaseux ou tourbeux, des berges peu profondes bordées de roseaux et des étendues d’eau libre peuplées d’hydrophytes immergées ou flottantes constituent les habitats privilégiés. Elle occupe une grande variété de milieux : tourbières alcalines, lacs, bras morts ou autres secteurs calmes des cours d’eau, anciennes gravières. Les larves se développent à proximité des rives entre les racines des roseaux et les hydrophytes submergées. (Boudot et al., 2017 ; Heidemann & Seidenbusch, 2002 ; Wildermuth & Martens, 2019).

Données d'autochtonie de Aeshna isoceles

Les démarches de récolte d'exuvies sont à renforcer pour documenter l'autochtonie des populations.

Données temporelles de Aeshna isoceles

On notera un effort de prospection significatif ces dernières années, la tendance est toutefois à la baisse dans de nombreuses régions (en particulier sur l'ouest) comme en témoigne également le classement des Listes rouges régionales.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

L'augmentation de la pression d'observation ne compense pas la tendance à la baisse des populations.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

On observe une croissance du nombre de mailles liée à l'augmentation de la pression d'observation.

Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Les régions de la moitié est du pays se retrouvent sans surprise en tête du classement des responsabilités régionales.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

La période d’émergence s’échelonne sur deux semaines en mai et juin, suivie d’une maturation d’une dizaine de jours (Boudot et al., 2017). Les imagos se rencontrent de début mai à fin juillet.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 2195m
80% des observations sont entre
13m et 440m

Espèce essentiellement présente à basse altitude.

Les Odonates