Atlas dynamique des Odonates de France

Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798)

Rédacteur :
Yoann BLANCHON pour le groupe Opie-Odonates


Dernière mise à jour le 27-12-2022 à 17h47
Fiche espèce Les Libellulidae
Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798)
l’Orthétrum bleuissant

Ordre Anisoptères
Famille Libellulidae
Genre Orthetrum
Espèce Orthetrum coerulescens
Espèce établie en France
Sous espèces
Orthetrum coerulescens coerulescens (Fabricius, 1798)
Orthetrum coerulescens anceps (Schneider, 1845)

Référence à citer :
Blanchon, Y. (27 décembre 2022). Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798), Atlas dynamique des Odonates de france, Office pour les insectes et leur environnement, https://atlas-odonates.insectes.org/odonates-de-france/orthetrum-coerulescens
Statuts Source : Taxref 16.0 (06/12/2022)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Préoccupation mineure (LC)
Aquitaine 2016 Préoccupation mineure (LC)
Auvergne 2017 Préoccupation mineure (LC)
Bretagne 2019 Préoccupation mineure (LC)
Centre 2022 Quasi menacée (NT)
Corse 2017 Préoccupation mineure (LC)
Franche-Comté 2013 Préoccupation mineure (LC)
Ile-de-France 2014 Vulnérable (VU)
Limousin 2018 Préoccupation mineure (LC)
Nord-Pas-de-Calais 2012 Données insuffisantes (DD)
Occitanie 2018 Préoccupation mineure (LC)
Pays-de-la-Loire 2021 Préoccupation mineure (LC)
Poitou-Charentes 2018 Quasi menacée (NT)
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 2017 Préoccupation mineure (LC)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Hauts-de-France 3 départements sur 5
Nouvelle-Aquitaine 1 départements sur 12
Île-de-France Toute la région
Dominique Mouchené
Ph. Flammant
Ph. Flammant
G. Bailleux
V. Baux
M. Lohr
Ph. Flammant
Ph. Flammant
Benoît Guillon - www.meslibellules.fr
G. Bailleux
Benoît Guillon - www.meslibellules.fr
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
M. Lohr
A. Guillemot (GRPLS)
J. LAIGNEL
Jean-Louis PRATZ / CERCOPE
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

L’espèce est largement répartie à l’échelle nationale dans la partie continentale comme en Corse. On note cependant, une variation de son abondance en fonction de la latitude et de l’altitude où il devient plus rare au Nord et au-dessus de 800m. En Corse les observations de O.c.anceps restent très localisées.

Orthetrum coerulescens

l’ Orthétrum bleuissant

Orthetrum. coerulescens est un taxon ouest-paléarctique présent du Maghreb et de la Péninsule ibérique jusqu’au Pakistan. Au nord, l’espèce se rencontre jusqu’en Ecosse et dans le sud de la Scandinavie. On distingue deux sous-espèces, O.c.coerulescens présent en Europe dont les îles méditerranéennes et O.c.anceps présent au Maghreb, le sud-est de l’Europe, les îles méditerranéennes et jusqu’au Moyen-Orient. Dans les Balkans et sur les îles méditerranéennes, on rapporte la présence de formes intermédiaires entre les deux sous-espèces (Boudot & Kalkman, 2015). En lien avec le réchauffement climatique, l’aire de répartition de l’espèce s’est déplacée de près de 200km vers le nord depuis les années 60 (Boudot et al., 2017).

On rencontre cette espèce dans une large gamme d’habitats lotiques et lentiques, naturels et artificiels, mais généralement dans des eaux non ou peu polluées (ruisseaux, rivières, annexes hydrauliques, suintements, sources, lac de gravière, marais, tourbière), jusque dans l’étage montagnard. Les individus sont souvent observés posés au sol dans des endroits bien exposés (pierres, chemins) ou sur la végétation rivulaire. Après l’accouplement, la femelle pond en frappant la surface de l’eau avec son abdomen. Les larves chassent ensuite à l’affut enfouit dans les sédiments et débris végétaux. Elles émergent en général après 1 à 2 ans (Boudot et al., 2017). O. coerulescens n’est pas considéré comme menacé au niveau national de par sa plasticité écologique et sa large répartition.

Répartition de Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798)

Données d'autochtonie

L’exuvie d’O. coerulescens est semblable à celle de l’espèce voisine Orthetrum. brunneum. Il est possible de les distinguer à l’aide d’une loupe binoculaire et l’examen des critères demande généralement un bon nettoyage de l’exuvie pour éliminer les sédiments agglomérés autour. A défaut d‘exuvie, comme pour les autres espèces, il convient de noter le plus souvent possible des comportements en lien avec la territorialité des mâles ou la reproduction (accouplement, ponte, tandem).

Répartition de Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798)

Données temporelles

Les connaissances sur la répartition de l’espèce se sont largement affinées à l’échelle nationale grâce notamment à la dynamique issue du PNA. Dans la moitié septentrionale de son aire de présence, une part de l’augmentation des données collectées pourrait être en lien avec son expansion vers le nord du fait du réchauffement climatique.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

L’augmentation de la pression d’observation depuis les années 2000 et 2010 permet de confirmer la présence de l’espèce dans plus de 30 % des mailles, soit environ le triple par rapport à il y a 20 ans.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

L'augmentation du nombre de mailles suit globalement la progression de l'amélioration nationale de la connaissance.

Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Cette espèce est largement présente et commune au niveau national. De ce fait, aucune responsabilité significative et particulière n’est mise en évidence pour la conservation de cette espèce non menacée.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

L’espèce vol du mois de mai à septembre avec un pic des observations en juillet. Des données extrêmes concernent plus rarement des individus observés dès avril et jusqu’en novembre.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 2593m
80% des observations sont entre
45m et 748m

Les Odonates Bibliographie