Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Selysiothemis nigra (Vander Linden 1825)

Rédacteur :
Régis KRIEG-JACQUIER pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 12-09-2022 à 11h51
Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Listes rouges régionales Selon régions
Corse 2017 Données insuffisantes (DD)
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
D. Sannier
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
Laurent Rouschmeyer
D. Sannier
D. Sannier
D. Sannier
M. Lohr
M. Lohr

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Espèce très rare en France, S. nigra a été observé pour la première fois en Corse en 2015 (Sannier 2015), mais jusqu'à présent le premier signalement en France continentale remonte au 29 juin 2018 par Lavigne (http://aramel.free.fr/ page 7.5) à Vinon-sur-Verdon (Var) où l’espèce sera revue en 2020 par Mathias Lohr (Lohr, 2021) et les années suivantes par plusieurs observateurs.

Selysiothemis nigra

le Sélysiothémis noir

Selysiothemis nigra a une vaste aire de répartition couvrant le bassin méditerranéen, la mer Noire et l’Afrique du Nord ainsi que certaines parties du Sahara. Vers l’Asie, elle s’étend de la Péninsule arabique et du Moyen-Orient vers l’Asie centrale par le Caucase, atteignant le Pakistan, le nord-ouest de l'Inde, le sud de l'Oural en Russie et la partie la plus occidentale de la Chine au Xinjiang. Plus à l'est, l’espèce est encore signalée jusqu’au nord-est de la Chine Sa distribution est lacunaire sur une grande partie de l’Europe, avec des populations se maintenant dans le Piémont italien, dans le nord du massif alpin du lac de Constance à la Bavière et au Tyrol ainsi que dans les Carpates occidentales, d’autres étant potentiellement éteintes. Selysiothemis nigra est connu comme une espèce très mobile et migratrice dont le comportement d'essaimage a été souvent documenté. En revanche, l’espèce reste rare et fragmentaire sur l’ensemble de son aire de répartition malgré quelques secteurs où elle est plus abondante comme sur la côte orientale de l’Adriatique.

Les habitats colonisés par l’espèce sont majoritairement des étangs et des lacs, parfois saumâtres ou sujet à des assecs estivaux. Néanmoins, il semblerait que la multiplication des retenues d’eau artificielles soit la principale cause de la multiplication des sites de reproduction de l’espèce : car elle s’est récemment implantée dans des régions où la température avait diminué et la pluviométrie augmenté..

Répartition de Selysiothemis nigra (Vander Linden 1825)

Données d'autochtonie

Des exuvies ont été trouvées sur au moins un site corse en 2017 et 2019 et sur le site varois en 2020, attestant l’autochtonie de l’espèce sur le continent et en Corse.

Répartition de Selysiothemis nigra (Vander Linden 1825)

Données temporelles

En France, S. nigra a été observé pour la première fois en Corse en 2015 où les observations se sont succédé chaque année depuis, puis en en 2018 sur le continent avec des observations annuelles à partir de 2020.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

L’espèce étant connue depuis peu de notre territoire métropolitain, la fréquence de l’espèce dans les sessions de terrain et leur part dans les observations et la part des mailles occupées restent limitées.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Le nombre de mailles reste encore restreint en Corse (4) comme en France continentale (1).

Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

La Corse et la région PACA ont pour l’instant l’entière responsabilité de la conservation de l’espèce en France.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Les différentes observations ont été faites pendant la période de vol des imagos entre mai et septembre.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 115m
80% des observations sont entre
4m et 115m

Les observations sont cantonnées à basse altitude à moins de 250 m.

Les Odonates Bibliographie