Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Pantala flavescens (Fabricius, 1798)

Rédacteur :
Régis KRIEG-JACQUIER pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 12-09-2022 à 12h13

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

L’espèce est très rare en France métropolitaine puisque seul un mâle immature a été observé le 12 aout 2019 par C. Soustelle, F. Moisset et M.-L. Lereec le Bricquir à proximité d’un petit cours d’eau du département du Gard près d’Alès.

Pantala flavescens

la Libellule globe-trotter

Pantala flavescens (Fabricius, 1798) est une espèce circumtropicale commune et souvent abondante dans les zones tropicales et subtropicales du monde entier. Des individus migrent vers les plus hautes latitudes (jusqu’au Canada et au Kamchatka pour l’hémisphère nord par exemple, en Nouvelle Zélande et au sud du Chili pour l’hémisphère sud) (Boudot & Kalkman, 2015). En Europe, l’espèce est très rare et ce sont essentiellement des individus migrants ou erratiques qui sont observés. Étrangement, les preuves de reproduction existent pour la Suisse et l’Allemagne en 2019, la Pologne (2020) et de fortes probabilités (larves, ténéraux, comportements de reproduction) pour Chypre. Des possibilités de reproduction sont également envisagées en Russie (Oblast de Kaliningrad en 2019). L’espèce colonise toute pièce d’eau stagnante pourvu qu’elle soit petite et chaude, avec peu ou pas de végétation. Les œufs éclosent après 5 à 44 jours et le développement larvaire (12 stades) dure parfois moins d’une quarantaine de jours. Le caractère temporaire des habitats évite la concurrence avec le poisson et maintient l’espèce en haut de la chaîne alimentaire. Compte tenu de la distribution mondiale de l’espèce, les observations d’émergences et d’imagos peuvent se faire toute l’année, mais les observations européennes se concentrent entre la fin de mai et octobre (Boudot & Kalkman, 2015).

Merci à Jean-Pierre Boudot pour les dernières informations sur l'espèce.

Répartition de Pantala flavescens (Fabricius, 1798)

Données d'autochtonie

L’autochtonie de l’espèce ne peut pas être avérée malgré l’état de fraîcheur de l’individu immature observé, l’espèce étant connue pour essaimer dès les premiers stades de maturation (Corbet 1999). Toutefois, les observations d’émergences à plus haute latitude (Allemagne et Suisse) motivent une meilleure surveillance des sites potentiels à proximité de l’observation gardoise.

Répartition de Pantala flavescens (Fabricius, 1798)

Données temporelles

En France métropolitaine, P. flavescens n’a été observé qu’en 2019.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

L’espèce étant connue depuis peu de notre territoire métropolitain, la fréquence de l’espèce dans les sessions de terrain et leur part dans les observations ainsi que la part des mailles occupées restent limitées.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Le nombre de mailles est restreint à celle de la seule observation avérée de France métropolitaine.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Seule la région Occitanie a pour l’instant la responsabilité de la conservation de l’espèce en France, mais seules de nouvelles observations pourront apporter une meilleure connaissance de l’espèce et des propositions pour sa conservation.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

La seule observation avérée de France métropolitaine date du 12 aout et peut correspondre à un individu de deuxième génération selon les critères énoncés par Shapoval et al. (2019).

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. m
Altitude max. m
80% des observations sont entre
indéfini

L’individu observé dans le Gard était aux environs de 200 m d’altitude.

Les Odonates Bibliographie