Photo : © Bastien Louboutin

Atlas dynamique des Odonates de France

Gomphus pulchellus Selys, 1840

Rédacteur :
Jean ICHTER pour le groupe Opie-Odonates


Dernière mise à jour le 01-02-2023 à 18h05
Fiche espèce Les Gomphidae
Gomphus pulchellus Selys, 1840
le Gomphe joli

Ordre Anisoptères
Famille Gomphidae
Genre Gomphus
Espèce Gomphus pulchellus
Espèce établie en France.

Référence à citer :
Ichter, J. (31 janvier 2023). Gomphus pulchellus Selys, 1840, Atlas dynamique des Odonates de france, Office pour les insectes et leur environnement, https://atlas-odonates.insectes.org/odonates-de-france/gomphus-pulchellus
Statuts Source : Taxref 16.0 (06/12/2022)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Occitanie 2018 Préoccupation mineure (LC)
J. ICHTER
J. David - Bretagne Vivante
S. Wroza
J. LAIGNEL

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

En France, cette espèce est globalement commune et abondante sur l’ensemble du territoire mais principalement en plaine.

Gomphus pulchellus

le Gomphe joli

G. pulchellus est une libellule endémique d’Europe de l’ouest. Elle est répandue de façon continue du sud de la péninsule ibérique jusqu’en Allemagne de l’ouest, où elle poursuit son expansion depuis plusieurs dizaines d’années vers le nord et l’est. Espèce relativement ubiquiste et généraliste, elle peut se reproduire sur un large spectre d’habitats aquatiques d’eaux courantes et stagnantes. Elle affectionne notamment les grandes et petites rivières, les bras morts, les lacs, les étangs, les gravières et dans une moindre mesure, les plans d'eau des tourbières. Elle fréquente indifféremment les eaux acides et alcalines. Elle évite cependant les secteurs à forts courants et les sites trop pollués. Après un stade larvaire d’une durée de 2 à 3 ans, elle émerge sur les berges de préférence plates mais également obliques, voire abruptes selon les sites. Les mailles patrouillent le long des berges à la recherche d’un partenaire mais sans faire preuve de territorialité vis-à-vis des autres mâles.

Références bibliographiques consultées :

  • Boudot J.-P. & Conze K.-J., 2015. – Gomphus pulchellus. Dans : Boudot J.-P. & Kalkman V. J. (eds.) Atlas of the European dragonflies and damselflies. the Netherlands.
  • Boudot J.-P., Grand D., Wildermuth H. & Monnerat C., 2017. – Les libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze [Collection Parthénope], 2e éd., 456 p.
  • Heidemann H. & Seidenbush R., 2002. – Larves et exuvies des libellules de France et d’Allemagne (sauf de Corse). Société française d’odonatologie, 416 p.
  • Houard X., 2017. – Gomphus pulchellus. Dans : Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). [Site web]. MNHN & OFB 2003- 2023.

Données d'autochtonie de Gomphus pulchellus

Malgré une bonne connaissance de son écologie et de sa répartition, les preuves d'autochtonie semblent manquer. Pour améliorer la connaissance de l’autochtonie de Gomphus pulchellus, il est recommandé de collecter les exuvies et de renseigner autant que possible les comportements d'accouplements, de pontes et les émergences lors des inventaires.

Données temporelles de Gomphus pulchellus

Les données actuelles, récentes et anciennes montrent que Gomphus pulchellus est bien connue et relativement commune sur l’ensemble du territoire.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Le pourcentage de maille où l'espèce est observée augmente avec l'amélioration nationale de la connaissance. La fréquence d'observation dans les sessions est globalement stable.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

L'accumulation des données de Gomphus pulchellus suit la progression globale de l'amélioration nationale de la connaissance.

Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Pour cette espèce largement répartie, les responsabilités régionales de conservation sont diluées entre les différentes régions où l’espèce est observée.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

La période de vol des adultes s'étend d’avril à septembre avec un pic maximal d’observations en juin.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 2593m
80% des observations sont entre
32m et 535m

Gomphus pulchellus est une espèce essentiellement de plaine mais on peut l’observer depuis le niveau de la mer jusqu’à 1 500 mètre d’altitude mais très exceptionnellement au-delà.

Les Odonates