Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Sympetrum vulgatum ibericum Ocharan, 1985

Rédacteurs :
Bastien LOUBOUTIN & Régis KRIEG-JACQUIER pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 16-09-2022 à 15h56

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Cette sous-espèce ibérique est très rare, quasi-marginale en France. Deux zones de présence historique et toujours actuelle sont connues dans l'est des Pyrénées (Cerdagne, Capcir, Donezan) et dans les Hautes-Pyrénées (Estaing et Cauterets). En septembre 2022, un mâle mature est observé sur la commune d'Urdos constituant la première donnée pour les Pyrénées-Atlantiques, à 30 km plus à l'ouest de la population la plus occidentale connue jusqu'alors. La sous-espèce nominale est quand à elle inconnue des Pyrénées (Hinojosa et al., 2017).

Sympetrum vulgatum ibericum

le Sympétrum ibérique

Sympetrum vulgatum est représenté par un complexe de trois sous-espèces dans le Paléarctique occidental : S. vulgatum vulgatum largement distribué de l'Europe de l'Ouest au Japon, S. vulgatum decoloratum (Selys, 1884) en Turquie et Asie centrale et S. vulgatum ibericum décrit plus tardivement par Ocharan en 1985, endémique de la Péninsule ibérique. La validité taxonomique de ces trois taxons parapatriques au rang de sous-espèces a été confirmée par l'étude moléculaire de Hinojosa et al (2017).

Les aires de S. vulgatum ibericum et de S. vulgatum vulgatum ne se recoupent pas, seul le premier est présent dans les Pyrénées. Ses habitats correspondent aux eaux stagnantes ensoleillées telles que les marais, gravières, étangs et queues de lacs végétalisés de montagne. Ce taxon est jugé menacé à l'échelle de son aire globale (Boudot & Kalkman, 2015).

Répartition de Sympetrum vulgatum ibericum Ocharan, 1985

Données d'autochtonie

Les comportements reproducteurs sont peu notés pour ce taxon discret et d'identification difficile. Les Sympetrums étant assez mobiles, il est intéressant de noter les indices d'autochtonie afin d'identifier les sites de reproduction fonctionnels, à distinguer des individus isolés en dispersion.

Répartition de Sympetrum vulgatum ibericum Ocharan, 1985

Données temporelles

Les deux foyers connus historiquement sont toujours occupés. Toutefois, le faible nombre de localités connues et leur isolement ont conduits à une évaluation "En danger" sur la liste rouge d'Occitanie.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Ce taxon reste rarement observé, les observations dépendent généralement de prospections spécifiques.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Sympetrum vulgatum ibericum est très rare et localisé, observé seulement dans quelques mailles par période (toutes les données régionales ne sont cependant pas encore intégrées ici). De nouvelles mailles sont parfois découvertes.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Ce taxon en limite d'aire n'est connu que très localement dans les Pyrénées, en région Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine en 2022.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Plus encore que les autres espèces de Sympétrums montagnards, celui-ci est particulièrement tardif, généralement observé entre août et début octobre.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1166m
Altitude max. 1996m
80% des observations sont entre
1550m et 1996m

Dans les Pyrénées, ce taxon est observé entre le haut de l'étage montagnard et l'étage subalpin. Les observations avec photos localisées en plaine révèlent jusqu'à présent des confusions avec d'autres Sympétrums.

Les Odonates Bibliographie