Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Stylurus flavipes (Charpentier, 1825)

Rédacteurs :
Bertrand PINEY, Yoann BLANCHON & Philippe LAMBRET pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 10-08-2022 à 15h47
Fiche espèce Les Gomphidae
Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Convention de Berne IBE2 : Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne) : Annexe II 1979
Directive Habitat CDH4 : Directive 92/43/CEE (Directive européenne dite Directive Habitats-Faune-Flore) : Annexe IV 1992
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Protection nationale NI2 : Liste des insectes protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection : Article 2 2007
Plan National d'Actions en cours OUI 2020 Voir sur le site du PNA
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Vulnérable (VU)
Aquitaine 2016 Vulnérable (VU)
Auvergne 2017 En danger (EN)
Bourgogne 2015 Quasi menacée (NT)
Centre 2012 Quasi menacée (NT)
Occitanie 2018 Quasi menacée (NT)
Pays-de-la-Loire 2021 Quasi menacée (NT)
Poitou-Charentes 2018 Vulnérable (VU)
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 2017 Préoccupation mineure (LC)
Rhône-Alpes 2014 Vulnérable (VU)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Nouvelle-Aquitaine 4 départements sur 12
Occitanie 12 départements sur 13
Pays de la Loire Toute la région
B. Piney
B. Piney
B. Piney
B. Piney
S. Wroza
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Les bastions pour l'espèce sont en France métropolitaine les vallées de la Loire, de la Saône et du Rhône, mais aussi de l'Adour et du Rhin. Une petite population est connue sur l'aval de l'Aude.

Stylurus flavipes

le Gomphe à pattes jaunes

Cette espèce eurosibérienne – évitant la zone boréale (Boudot & Kalkman, 2015) – est présente de l’île de Sakhaline en Russie jusqu’à la France ; et au niveau national, dans l’ensemble des bassins des grands fleuves et de leurs affluents majeurs, à l’exception notable de ceux de la Garonne et de la Seine. Le Gomphe à pattes jaunes se reproduit dans les parties calmes des grands cours d'eau, tels que les grandes rivières et les fleuves, où le courant est très ralenti voire nul et où la colonne d’eau est peu profonde et susceptible de se réchauffer rapidement (Boudot et al., 2017 ; Gouraud, 2015;  Wildermuth & Martens, 2019). Des exuvies ont toutefois été trouvées sur les berges de canaux navigables, dénuées de végétation ligneuse rivulaire (De Knijf et al., 2014). Les larves vivent dans les secteurs sableux ou limoneux où le courant est plus lent, parfois ralenti par des obstacles (embâcles, enrochements, décrochements de berges...). Les adultes, quant à eux moins bien connus, fréquentent les ripisylves et ne s'approchent de l'eau que pour s'accoupler et pondre. Ils sont capables de grande dispersion.

 

Répartition de Stylurus flavipes (Charpentier, 1825)

Données d'autochtonie

Le fort ratio de mailles avec preuve d'autochtonie par rapport au nombre total de mailles procède de la détectabilité de l'espèce qui est plus forte pour ses exuvies que pour ses adultes, par ailleurs souvent observés lors de l'émergence et ensuite peu visibles du fait de leur dispersion rapide et de leur localisation (chasse probable au niveau de la canopée).

Répartition de Stylurus flavipes (Charpentier, 1825)

Données temporelles

Beaucoup des données ne sont que récentes voire actuelles. Ceci traduit un réel regain de l'espèce, même si l'augmentation dernière des prospections à la recherche d'exuvies joue également un rôle.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Expansion de l'espèce et augmentation des prospections à la recherche d'exuvies.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Expansion de l'espèce et augmentation des prospections à la recherche d'exuvies.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Les vallées de la Loire, et de la Saône et du Rhône sont les principaux bastions de l'espèce. Les régions Centre-Val de Loire et Auvergne-Rhône-Alpes portent en conséquence la plus grande responsabilité quant à la conservation de l'espèce.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Les imagos se rencontrent de début juin à fin septembre voire début octobre. La période d’émergences se situe de la dernière semaine de mai à fin août et début septembre, sans tendance à la synchronisation.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 480m
80% des observations sont entre
8m et 161m

L'espèce se cantonne au-dessous de 200 m d'altitude.

Les Odonates Bibliographie