Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Ophiogomphus cecilia (Geoffroy in Fourcroy, 1785)

Rédacteur :
Bertrand PINEY pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 10-08-2022 à 15h31
Fiche espèce Les Gomphidae
Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Convention de Berne IBE2 : Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne) : Annexe II 1979
Directive Habitat CDH2 : Directive 92/43/CEE (Directive européenne dite Directive Habitats-Faune-Flore) : Annexe II 1992
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Protection nationale NI2 : Liste des insectes protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection : Article 2 2007
Plan National d'Actions en cours OUI 2020 Voir sur le site du PNA
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Vulnérable (VU)
Auvergne 2017 Quasi menacée (NT)
Bourgogne 2015 Vulnérable (VU)
Centre 2012 Quasi menacée (NT)
Franche-Comté 2013 Données insuffisantes (DD)
Occitanie 2018 Non applicable (NA)
Pays-de-la-Loire 2021 Quasi menacée (NT)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Pays de la Loire Toute la région
Île-de-France Toute la région
B. Piney
G. Le Roux
Laurent Rouschmeyer
Laurent Rouschmeyer
S. Wroza
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Le bassin de la Loire, le Rhin, la basse vallée du Doubs, l’Ain et quelques petits cours d’eau du nord du massif vosgien constituent l'essentiel de ses implantations.

Ophiogomphus cecilia

le Gomphe serpentin

Cette espèce est présente d’est en ouest depuis le lac Baïkal (Russie) jusqu’à la France, du nord au sud depuis la Finlande jusqu’à la Bulgarie (Boudot & Kalkman, 2015). Elle fréquente les eaux courantes à fond sableux de plaine, des grands fleuves aux petits ruisseaux (Boudot et al., 2017). Les larves vivent dans des zones peu profondes, sableuses ou sablo-graveleuses, exposées à un courant significatif pour limiter le colmatage interstitiel. Les berges érodées ou caillouteuses constituent les zones d’émergence préférentielles (Gouraud, 2015). Les adultes sont assez rarement observés. On notera, pour cette espèce, de régulières observations isolées avec éventuelle preuve d'autochtonie.

Références bibliographiques mentionnées :

- Boudot, J.-P. & Kalkman, V. J., 2015. Atlas of the European dragonflies and damselflies. KNNV publishing, 381 p.

- Boudot, J.-P., Grand, D., Wildermuth, H. & Monnerat, C., 2017. Les libellules de France, Belgique et Luxembourg. Mèze : Biotope, 2de éd., 456 p.

- Gouraud C., 2015.- Ecologie larvaire de deux Gomphidae de Loire moyenne : Gomphus flavipes et Ophiogomphus cecilia. – Département d’Ingénierie des Milieux Aquatiques et des Corridors Fluviaux - Université Francois Rabelais & Ecole Polytechnique de Tours, 55 p.

Répartition de Ophiogomphus cecilia (Geoffroy in Fourcroy, 1785)

Données d'autochtonie

La recherche d'exuvies via le programme "Gomphes de Loire" est particulièrement visible sur le fleuve et l'ensemble des régions traversées.

Répartition de Ophiogomphus cecilia (Geoffroy in Fourcroy, 1785)

Données temporelles

Un effort de prospection (en particulier via la collecte d'exuvies) est à remarquer au cours de la dernière décénie. Au niveau européen (Boudot & Kalkman, 2015) et au niveau national (UICN, 2016) où elle n’est pas classée comme menacée, la tendance est à la stabilité pour cette espèce.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Augmentation de la pression d'observation via la collecte d'exuvies.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Augmentation de la pression d'observation via la collecte d'exuvies.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

L'ensemble des régions traversées par la Loire et le nord-est du pays se retrouvent sans surprise en tête du classement des responsabilités régionales.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Rarement visibles, les imagos se rencontrent de début mai à mi-août. La période d’émergence, sans tendance à la synchronisation, se situe de mi-mai à fin juillet. Cette période peut varier sensiblement d’une année à l’autre (Gouraud, 2015).

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 3m
Altitude max. 1131m
80% des observations sont entre
38m et 234m

Le type d'habitat fréquenté rend l'espèce essentiellement présente en plaine.

Les Odonates Bibliographie