Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Erythromma najas (Hansemann, 1823)

Rédacteur :
Bertrand PINEY pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 08-08-2022 à 17h51
Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Préoccupation mineure (LC)
Aquitaine 2016 Vulnérable (VU)
Auvergne 2017 Préoccupation mineure (LC)
Bourgogne 2015 Préoccupation mineure (LC)
Bretagne 2019 Préoccupation mineure (LC)
Centre 2012 Préoccupation mineure (LC)
Franche-Comté 2013 Préoccupation mineure (LC)
Ile-de-France 2014 Quasi menacée (NT)
Limousin 2018 Préoccupation mineure (LC)
Nord-Pas-de-Calais 2012 Préoccupation mineure (LC)
Occitanie 2018 En danger (EN)
Pays-de-la-Loire 2021 Quasi menacée (NT)
Picardie 2016 Préoccupation mineure (LC)
Poitou-Charentes 2018 En danger (EN)
Rhône-Alpes 2014 Vulnérable (VU)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Nouvelle-Aquitaine 4 départements sur 12
Occitanie Toute la région
J. David - Bretagne Vivante
J. Carlin
J. LAIGNEL
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Espèce relativement commune sur les deux tiers nord du pays, très rare en région méditerranéenne.

Erythromma najas

la Naïade aux yeux rouges

Espèce présente du Royaume Uni (nord du pays de Galles) jusque l’île d’Hokkaido au Japon, elle atteint le cercle polaire, au nord du golfe de Botnie, et au sud le nord de la Grèce. Elle est absente de la péninsule ibérique et très rare au centre et sud de l’Italie (Boudot & Kalkman, 2015).

Elle affectionne les eaux stagnantes (rarement faiblement courantes), ensoleillées, de préférence de grande étendue et possédant une large zone de végétation flottante (nénuphars, potamots, renouée amphibies…) ainsi qu’une ceinture marécageuse : bras morts, étangs de grande étendue, tourbeux au besoin, mais aussi rivières lentes, canaux et parfois fossés. Les eaux saumâtres et les pollutions mêmes légères ne lui sont pas favorables. Les larves vivent immergées au sein des hydrophytes (Boudot et al. 2017 ; Heidemann et Seidenbusch, 2002).

La tendance semble à la baisse pour cette espèce qui est probablement plus sensible à la pollution et plus exigeante en termes d’habitats que sa cousine E. viridulum. La destruction des herbiers d’hydrophytes (empoissonnement, espèces animales invasives...) et l’eutrophisation de ses habitats de prédilection, les étangs de grande étendue, l’affectent particulièrement. Elle est classée « en danger » en région Occitanie, « vulnérable » en Rhône-Alpes et « quasi menacée » en Pays de la Loire et Île de France.

Répartition de Erythromma najas (Hansemann, 1823)

Données d'autochtonie

Les indices d’autochtonie tels que les pontes en tandem ou les accouplements sont insuffisamment renseignés lors des observations.

Répartition de Erythromma najas (Hansemann, 1823)

Données temporelles

L’effort de prospection est particulièrement visible sur certaines parties du territoire. Malgré l’augmentation générale de la pression d’observation l’espèce n’est plus présente sur nombre de mailles historiques.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

La fréquence d’observation est à la baisse malgré une augmentation générale de la pression d’observation et l'augmentation générale du nombre de mailles de présence de l'espèce.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

L'augmentation de la pression d'observation induit une augmentation globale du nombre de mailles qui compense la disparition de l'espèce sur d'autres.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

À l'exception des régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur (zone méridionale où l'espèce est peu présente) et de la région Normandie (où son éventuelle présence historique n'est pas documentée) les responsabilités sont partagées sur l'ensemble du territoire.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Généralement plus précoce qu' E. viridulum, les émergences peuvent débuter en mai voire même en avril y compris sur la partie nord du territoire (exemple du lac de Grand-Lieu en Loire-Atlantique).

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 1448m
80% des observations sont entre
37m et 737m

Espèce de plaine, Erythromma najas peut se rencontrer jusque 1300 m d'altitude dans le Massif Central (Boudot et al., 2017).

Les Odonates Bibliographie