Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Somatochlora metallica (Vander Linden, 1825)

Rédacteur :
Régis KRIEG-JACQUIER pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 13-06-2022 à 21h18
Fiche espèce Les Corduliidae
Somatochlora metallica (Vander Linden, 1825)
la Cordulie métallique

Ordre Anisoptères
Famille Corduliidae
Genre Somatochlora
Espèce Somatochlora metallica
Espèce établie en France

Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Préoccupation mineure (LC)
Aquitaine 2016 Quasi menacée (NT)
Auvergne 2017 Préoccupation mineure (LC)
Bourgogne 2015 Quasi menacée (NT)
Bretagne 2019 Préoccupation mineure (LC)
Centre 2012 Quasi menacée (NT)
Franche-Comté 2013 Préoccupation mineure (LC)
Ile-de-France 2014 Vulnérable (VU)
Limousin 2018 Préoccupation mineure (LC)
Nord-Pas-de-Calais 2012 Préoccupation mineure (LC)
Occitanie 2018 Quasi menacée (NT)
Pays-de-la-Loire 2021 Quasi menacée (NT)
Picardie 2016 Vulnérable (VU)
Poitou-Charentes 2018 Quasi menacée (NT)
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 2017 Données insuffisantes (DD)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Hauts-de-France 3 départements sur 5
Nouvelle-Aquitaine 4 départements sur 12
Occitanie Toute la région
Île-de-France Toute la région
S. Wroza
J. David - Bretagne Vivante

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

En vingt ans, S. metallica est resté une espèce peu commune en France où elle semble éviter la façade de la Manche. Il est absent de la façade méditerranéenne et de la Corse où il est remplacé, ainsi que dans le Var, par une espèce voisine, S. meridionalis.

Somatochlora metallica

la Cordulie métallique

Somatochlora metallica est une espèce ouest-eurasiatique dont l’aire de distribution s’étend vers l’est jusqu’au nord du Kazakhstan et au nord-ouest de la Sibérie centrale. L’espèce est rare dans le bassin méditerranéen et dans les basses terres des Balkans mais s’aventure bien au-delà du cercle polaire arctique en Fennoscandie. Elle est présente sur deux petits secteurs disjoints de Grande-Bretagne (Boudot & Kalkman, 2015).

S. metallica se rencontre sur les eaux stagnantes comme sur les eaux courantes. En altitude il est davantage présent sur les tourbières et les lacs d’altitude, en plaine et dans les collines, sur les lacs, étangs, rivières lentes et les petits ruisseaux parfois vifs en milieu forestier ou semi forestier. (Boudot & Kalkman, 2015). Les larves se développent dans la vase, les débris végétaux, la végétation, la tourbe pendant 2 à 3 ans (Boudot et al., 2017).

Les menaces sur l’espèce à l’échelon de la France métropolitaine ne sont pas documentée et la tendance d’évolution des populations est stable (UICN et al., 2016)

Références bibliographiques à utiliser :

  • Atlas of the european dragonflies and damselflies (Boudot & Kalkman, 2015) ;
  • Libellules de France, Belgique, Luxembourg et Suisse (Boudot et al., 2017) ;
  • Fiches espèces du site INPN
  • Qualification du lien Odonates-Habitats.
  • Note méthodologique pour le MNHN. Office pour les insectes et leur environnement. (Louboutin & Houard, 2015).

Répartition de Somatochlora metallica (Vander Linden, 1825)

Données d'autochtonie

La plupart des observations de cette espèce concernent des mâles en patrouille. Les femelles en ponte sont souvent difficile à repérer dans les zones ombragées par leur livrée et leur proximité avec la végétation. La prospection des exuvies devrait permettre de donner une image de son autochtonie fidèle à la réalité ; les exuvies sont fréquemment sous des supports en surplomb ou sous les ponts, ce qui permet une recherche en-dehors de la période de vol. Néanmoins, un défaut de renseignement des critères d’observations dans les bases de données explique certainement la faible occurrence des données d’autochtonie certaine dans certaines régions.

Répartition de Somatochlora metallica (Vander Linden, 1825)

Données temporelles

En vingt ans les observations de l’espèce se sont étoffées sans que l’aire répartition nationale ait sensiblement changé, sauf dans les zones de plaine en particulier sur la façade sud-ouest du pays.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Avec une pression accrue sur les inventaires odonatologiques, le pourcentage de mailles où l’espèce est observée a été multiplié par 4 dans les 30 dernières années. La fréquence d’observation de S. metallica dans les sessions d’observation reste stable.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

La progression du nombre de mailles occupées par l’espèce traduit plus sûrement un effort de prospection qu’un déploiement de l’espèce, aucun facteur favorable ne pouvant être relié à l’augmentation du nombre de données ou de l’aire de répartition de S.metallica.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Pour cette espèce, les responsabilités régionales de conservation sont relativement diluées entre les différentes régions où l’espèce est observée.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

L’espèce est majoritairement observée sur la période estivale tant au nord qu’au sud ce qui correspond à sa période de vol, donc de visibilité maximale.

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 2847m
80% des observations sont entre
59m et 1057m

Par sa présence sur des habitats variés, des cours d’eau de plaine aux lacs d’altitude, l’espèce montre une des plus fortes amplitudes altitudinale de l’odonatofaune française.

Les Odonates Bibliographie