Atlas dynamique des Odonates de France

Leucorrhinia albifrons (Burmeister, 1839)

Rédacteur :
Gilles BAILLEUX pour le groupe Opie-Odonates


Dernière mise à jour le 18-01-2023 à 10h50
Fiche espèce Les Libellulidae
Statuts Source : Taxref 16.0 (06/12/2022)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2022
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2022
Convention de Berne IBE2 : Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne) : Annexe II 1979
Directive Habitat CDH4 : Directive 92/43/CEE (Directive européenne dite Directive Habitats-Faune-Flore) : Annexe IV 1992
Liste rouge nationale NT : Quasi menacée 2016
Protection nationale NI2 : Liste des insectes protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection : Article 2 2007
Plan National d'Actions en cours OUI 2020 Voir sur le site du PNA
Listes rouges régionales Selon régions
Aquitaine 2016 Quasi menacée (NT)
Bretagne 2019 En danger (EN)
Centre 2022 En danger critique (CR)
Franche-Comté 2013 En danger (EN)
Limousin 2018 Non applicable (NA)
Pays-de-la-Loire 2021 En danger (EN)
Poitou-Charentes 2018 En danger critique (CR)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
Bourgogne-Franche-Comté Toute la région
Bretagne Toute la région
Centre-Val de Loire Toute la région
Nouvelle-Aquitaine 4 départements sur 12
Occitanie 7 départements sur 13
Pays de la Loire Toute la région
G. Bailleux
Laurent Rouschmeyer
G. Bailleux
M. Lohr
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
MOKUENKO Nicolas
G. Bailleux
V. Baux
G. Bailleux
M. Lohr
Dominique Mouchené
D. Leclerc
Benoît Guillon - www.meslibellules.fr
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
V. Baux
E. SANSAULT - ANEPE Caudalis
M. Lohr
Laurent Rouschmeyer
D. Leclerc
M. Lohr
Laurent Rouschmeyer
D. Leclerc
S. Wroza
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

En France, l’espèce est très rare et sa répartition extrêmement fragmentée. Elle est observée dans le nord des Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté à la frontière avec la Suisse (Jura, Doubs), et dans les Landes de Gascogne (Nouvelle-Aquitaine) où se situent les plus importantes populations. Elle est très localement observée en Pays-de-la-Loire.

Leucorrhinia albifrons

la Leucorrhine à front blanc

L. albifrons est une espèce à la répartition boréo-montagnarde du centre et du nord de l’Europe s’étendant au-delà de l’Oural, jusqu’en Sibérie (Boudot & Kalkman, 2015). Elle est rencontrée uniquement dans des eaux stagnantes oligotrophes à mésotrophes, acides préférentiellement en contexte forestier : tourbières, lacs, étangs, lagunes des Landes de Gascogne et même sur certains plans d’eau d’origine anthropique (extraction de minerai, points d’eau artificiel pour la Défense forestière contre les incendits - DFCI…). La présence d’herbiers aquatiques est un facteur déterminant pour l’espèce (Boudot et al., 2017). Evaluée comme quasi-menacée au niveau national (UICN et al., 2016), la Leucorrhine à front blanc souffre de la disparition de son habitat lié aux pratiques agricoles et sylvicoles intensives (drainage, comblement) mais aussi de l’urbanisation. Le changement climatique est également un facteur de fragilisation des populations avec des assecs de plus en plus fréquents et de plus en plus longs. L’introduction de poisson (pisciculture, pêche de loisir) est particulièrement préjudiciable à cette espèce (prédation des larves, destruction des micro-habitats larvaires que sont les herbiers aquatiques).

Répartition de Leucorrhinia albifrons (Burmeister, 1839)

Données d'autochtonie

Etant relativement discrète à l’état adulte, les petites populations sont peu détectables. Les exuvies de Leucorrhinia albifrons doivent donc davantage être recherchées lors des inventaires, également en vue de mise en place d’actions de conservation.

Répartition de Leucorrhinia albifrons (Burmeister, 1839)

Données temporelles

Cette espèce fait l’objet d’une veille particulière, notamment dans le cadre des déclinaisons du PNA libellules mais aussi grâce à son statut réglementaire (strictement protégée en France), permettant ainsi une actualisation régulière des données d’observation. Ainsi, à l’échelle nationale, très peu de maille avec des données anciennes n’ont pas été actualisées.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

La fréquence d’observation de l’espèce dans les sessions de terrain montre sa rareté (actuellement autour de 0,35%). La proportion de mailles où l’espèce est observée a subi deux fortes augmentations probablement lié au programme INVOD dans les années 1990 puis, au lancement du PNA odonates en 2011.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Deux inflexions sont observées dans les années 90 et les années 2010.

Références bibliographiques
Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

Avec deux-tiers des mailles, la Nouvelle-Aquitaine détient la responsabilité la plus importante quant à la conservation de la Leucorrhine à front blanc, suivie des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 5m
Altitude max. 1633m
80% des observations sont entre
45m et 819m

La majeure partie des données se situent en Nouvelle-Aquitaine, dans les Landes de Gascogne, à faible altitude. Les sites situés dans les Alpes peuvent dépasser les 1000 mètres d’altitude.

Les Odonates Bibliographie