Atlas dynamique des Odonates de France
SITE EN COURS DE CONSTRUCTION

Erythromma viridulum (Charpentier, 1840)

Rédacteur :
Bertrand PINEY pour le groupe Opie-Odonates

Dernière mise à jour le 08-08-2022 à 18h13
Fiche espèce Les Coenagrionidae
Statuts Source : Taxref 15.0 (16/12/2021)
Liste rouge mondiale LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge européenne LC : Préoccupation mineure 2021
Liste rouge nationale LC : Préoccupation mineure 2016
Listes rouges régionales Selon régions
Alsace 2014 Préoccupation mineure (LC)
Aquitaine 2016 Préoccupation mineure (LC)
Auvergne 2017 Préoccupation mineure (LC)
Bourgogne 2015 Préoccupation mineure (LC)
Bretagne 2019 Préoccupation mineure (LC)
Centre 2012 Préoccupation mineure (LC)
Corse 2017 Préoccupation mineure (LC)
Franche-Comté 2013 Préoccupation mineure (LC)
Ile-de-France 2014 Préoccupation mineure (LC)
Nord-Pas-de-Calais 2012 Préoccupation mineure (LC)
Occitanie 2018 Préoccupation mineure (LC)
Pays-de-la-Loire 2021 Préoccupation mineure (LC)
Picardie 2016 Préoccupation mineure (LC)
Poitou-Charentes 2018 Préoccupation mineure (LC)
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 2017 Préoccupation mineure (LC)
Rhône-Alpes 2014 Préoccupation mineure (LC)
Déterminante ZNIEFF Selon région
Auvergne-Rhône-Alpes Toute la région
J. David - Bretagne Vivante
O. Delzons
S. Wroza

Densité des observations

Animer les données
Faible densité Densité moyenne Forte densité

Espèce largement répandue sur l'ensemble du territoire à l'exception des massifs montagneux.

Erythromma viridulum

la Naïade au corps vert

Cette espèce est largement répandue sur l’ensemble de l’Europe, atteignant la mer Caspienne à l’est, ainsi que deux zones plus orientales au sud-ouest du Turkménistan et de l’extrême est de l’Ouzbékistan au sud-est du Kazakhstan. Quelques observations au Maghreb. Depuis les années 1970 on notera une forte progression vers le nord (jusque la Scanie en 2004 et la Lettonie en 2008). Cette expansion septentrionale pourrait être liée à l’augmentation des températures mais aussi à l’enrichissement en azote des habitats aquatiques (Boudot et Kalkman, 2015).

Cette espèce, semi-voltine à bivoltine au sud de son aire de répartition, affectionne les eaux stagnantes et les parties calmes des cours d’eau bien ensoleillés à l’abondante végétation de surface. Contrairement à E. najas, elle colonise également les petites pièces d’eau : bras morts, lacs, étangs, mares, rigoles, canaux à courants lents, élargissements de rivières, voire des milieux tourbeux ou légèrement saumâtres. L'espèce a besoin d’hydrophytes, dont les feuilles forment des ramifications fines, et de végétaux flottants (nénuphars, potamots, renouées amphibies… ou radeaux d’algues) sur lesquels on observera aisément des mâles à l’affut. Les larves vivent parmi les feuilles des hydrophytes à des profondeurs atteignant 2 m. (Boudot et al. 2017; Heidemann et Seidenbusch, 2002).

Répartition de Erythromma viridulum (Charpentier, 1840)

Données d'autochtonie

Les indices d’autochtonie tels que les pontes en tandem ou les accouplements sont insuffisamment renseignés lors des observations.

Répartition de Erythromma viridulum (Charpentier, 1840)

Données temporelles

On note une progression sur l'ensemble du territoire vraisemblablement liée à son expansion généralisée et à l'augmentation de la pression d'observation. À l'exception des zones montagnardes, certains départements comme le Calvados, l’Orne (manque d'observations enregistrées ?), le Finistère et les Côtes d'Armor (effet péninsule ?) ou la Haute-Marne demeurent curieusement peu colonisés.

Observations de l'espèce

Une session d'observation = 1 observateur + 1 lieu + 1 date

Le % du nombre de mailles est en cohérence avec l'expansion géographique de l'espèce et l'augmentation de la pression d'observation. On note une érosion de la fréquence d'observation. La conservation des habitats au sud de son aire de répartition est à surveiller.

Nombre de mailles où l'espèce est observée

Les courbes sont cohérentes avec l'expansion géographique de l'espèce et l'augmentation de la pression d'observation.

Responsabilité régionale pour la conservation de l'espèce
<5% Très diluée <10% Diluée <20% Moyenne <35% Forte <100% Capitale

Ex : 40% signifie que 40% des mailles d'observation de l'espèce se situe dans la région considérée.

L'espèce étant largement distribuée sur l'ensemble du territoire, les responsabilitées régionales sont donc partagées.

Période de vol des adultes
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

La période d’observation des imagos se trouve plus étendue en région méditerranéenne où l’espèce est univoltine à bivoltine (Boudot at al. 2017).

Altitudes min/max d'observation
Altitude min. 1m
Altitude max. 1880m
80% des observations sont entre
14m et 331m

Espèce de plaine absente des massifs montagneux à l'exception du Massif central où elle atteint 800 m (Boudot et al. 2017). Toutefois l'espèce se reproduit jusqu'à 1 260 m d'altitude en Cerdagne dans les Pyrénées-Orientales (Louboutin et al., 2015).

Les Odonates Bibliographie